Publié par Laisser un commentaire

Maillot de bain de qualité : notre méthode pour le choisir !

Une femme en bikini dans un hamac profitant de la plage

En quête d’un maillot de bain de qualité ? Découvrez nos 3 conseils pour savoir si le maillot de vos rêves est de bonne facture.

Analysez la composition du maillot de bain

étiquette d'un maillot de bain avec affichage de sa composition (polyamide et élasthanne)

La règle est simple : tout bikini ou 1 pièce doit avoir au moins 10% d’élasthanne (excepté les maillots au crochet).


Qu’est ce que l’élasthanne ? C’est une fibre synthétique inventée en 1958 et rapidement adoptée comme matière première, notamment par l’industrie du maillot de bain
Qui est plus, il retrouve sa forme d’origine après étirement.


Cerise sur le gâteau, l’élasthanne sèche plus rapidement qu’un tissu ordinaire comme le coton.
C’est donc la matière idéale pour fabriquer des maillots de bain.

Si vous faites vos courses dans des boutiques anglo-saxones, sachez que l’élasthanne se traduit par “Lycra “.

Un maillot de bain adapté à votre utilisation

Aujourd’hui, on trouve des maillots de bain pour tous les goûts et tous les usages.
Si vous avez lu notre guide maillot, je ne vous apprends pas qu’un deux pièces bandeau n’est pas le bikini le plus adapté à toutes les morphologies et encore moins à une pratique sportive.

Un maillot se doit d’être adapté à son utilisation, c’est notre second conseil.

Quel maillot de bain pour la plage ?

Les maillots de bain pour femme à vocation “détente” se veulent plus travaillés en terme de design.

Ils ne sont pas fait pour une pratique sportive intense et n’offre donc qu’un maintien léger.
Par conséquent, vous pouvez vous lâcher sans trop vous soucier du maintien.

Après tout, le but est de bronzer, frimer au bord de l’eau et faire quelques douces brasses, non ?
Par conséquent, vous pouvez craquer pour des volants, effets de drapé, rayures et imprimés fleuris, tout pour vous sublimer !

Quel maillot de bain pour le sport ?

Si pour vous, la mer rime avec longueurs endiablées et ski nautique, il faut vous orienter vers un maillot de bain au bon maintien.

Ainsi, il doit contenir au moins 30% d’élasthanne.
C’est d’autant plus important si vous avez une poitrine généreuse. (bonnet au delà du C)
Si vous avez un doute quand à l’élasticité d’un maillot, n’hésitez pas à l’étirer : il doit reprendre immédiatement sa forme initiale.

Savoir si un maillot de bain est de qualité : vérifier la doublure et les armatures

Un maillot de bain de qualité contient forcément une doublure.

culotte de bikini au style tropical avec une doublure intégrale
La culotte du bikini Cintas de Palma, entièrement doublée.

Pour rappel: une doublure désigne une ou des pièces de tissu ajoutées à l’intérieur d’un vêtement.
Pour un maillot de bain, une doublure se justifie encore davantage que chez tous autres vêtements.

En plus d’apporter un meilleur confort et, elle permet de mieux évacuer l’humidité et d’éviter les effets de transparence.
Par ailleurs, la doublure permet aussi d’éviter les frictions entre les points de couture et une peau devenue très sèche à gauche de l’eau de mer.

Maillot de bain de qualité : les détails qui ne trompent pas.

monokini échancré au style tribal chic turquoise

N’imaginez pas qu’une coupe et des motifs extraordinaires sont des gages de qualité.
En effet, le fabricant peut avoir mis le paquet en design mais négligé tout le reste car cela ne coûte que quelques euros de fabriquer en Asie un trikini à l’allure haute-couture.

Ainsi, pur ne pas se faire avoir, il faut regarder les finitions.

Comme le dit le proverbe: le diable se cache dans les détails!

Voici une liste de finitions qui en dit long sur la qualité d’un maillot

  • la richesse et la variété des motifs : un bleu uni est plus facile à fabriquer qu’un autre constellé de motifs. C’est encore plus vrai si les motifs sont tous différents les uns des autres.
  • la palette et la profondeur des couleurs : c’est LE poste de dépense numéro 1 d’un fabricant car une couleur de qualité est difficile à obtenir. Pour un bon rendu, il faut créer une teinte agréable à l’œil et qui se fixe bien sur le tissus. Il est impossible de savoir à l’avance si la couleur est bien fixée, en revanche, vous pouvez toujours faire un avis sur la qualité visuelle.
  • la discrétion des coutures: faire une couture solide et à petits points, ce n’est pas difficile.. mais cela coûte plus cher!
  • le pays de fabrication: avec la couleur, c’est l’autre révélateur important pour reconnaître un maillot de bain de qualité. Sans surprise, ce sont les européens et américains du nord qui fabriquent les plus beaux tissus. Sur le vieux continent, les grandes marques apprécient l’excellence des ateliers du Portugal tandis que l’Italie brille par la qualité de ses tissus. Plus économique, la Tunisie produit beaucoup de maillots de bain et est surtout prisé des fabricants moyen de gamme. Enfin, l’Asie est le choix numéro 1 pour créer des maillots d’entrée de gamme.

Suivez ces conseils et vos futurs maillots de bain ne devraient plus être de mauvaises surprises. 🙂

A bientôt,

Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *